D&D 5 Rathshu Résumé de mission

Plus d'informations
il y a 4 mois 1 semaine - il y a 4 mois 1 semaine #947 par Kiki
D&D 5 Rathshu Résumé de mission a été créé par Kiki
Journal de Damaréon, Unité du Griffon

1er de Cerveth

Nous avons recruté 14 personnes aujourd’hui. Nous allons les affecter à l’unité Griffon qui manque cruellement de main d’œuvre depuis les départs multiples. Valkin a beau faire ses missions tout seul, il arrivera un jour où il aura besoin de soutien. Au total nous avons eu 50 candidats aujourd’hui, c’est une petite journée mais les nouvelles recrues sélectionnées ont l’air d’être prometteuse. Tous novices et aspirants, nous avons un clerc, un roublard, deux paladins, deux bardes, un barbare, une guerrière notre chère Voltige, un ensorceleur, un mage, deux moines, une druidesse et un rodeur.
Depuis une ou deux semaines, il y a du tapage en ville, des combats ouverts en plein jour, des exécutions publiques arbitraires, des courses poursuites violentes, comme des règlements de comptes entre bandes rivales. Note importante, toutes les victimes sont inconnues.


2ème de Cerveth : La maquette

Ce matin tôt, un messager m’a informé qu’un bourgeois avait besoin de nous, immédiatement. J’ai dû courir jusqu’à chez lui pour voir ce type, un certain Mr Croft, parce qu’il était pressé. Il dit qu’il fera tout pour acquérir une maquette qui se trouve à la vente aujourd’hui dans la salle des ventes de la Couronne Doré. Il veut que ce soir, à la fin de la vente aux enchères, une de mes équipes sécurise et transporte l’objet jusqu’à chez lui. Je fixe la prime à 500 po.
Sur le chemin du retour, j’en ai profité pour me renseigner sur lui. Il est propre et ne traine pas dans le marché noir. Ses ancêtres ont fait fortune juste après le tsunami de la comète, y a 200 ans, en tant qu’armateur d’une compagnie de bateau. Aujourd’hui, lui et ses frères sont gestionnaires de cette compagnie, il laisse la gestion à ces deux frères, quant à lui, il s’adonne aux aventures et aux explorations.
En arrivant à la compagnie, je suis tombé sur Voltige et 4 autres des nouvelles recrues, Amon, Duhin, Alanis et Atala. Je leur donne ce job, j’ai toute confiance en Voltige.
Ils reviennent tard dans la nuit. Ils ont rencontré de la résistance, des voleurs des Diamants (une des trois guildes de truands de la ville) dirigés par un chef qui s’est échappé et qui se fait appeler le moine. Le moine leur a même proposé de l’argent pour avoir la maquette.
Mais ils ont réussi leur mission et Mr Croft veut me voir demain pour une nouvelle mission.
Le fin mot de l’histoire, Mr Croft ne voulait pas vraiment la maquette de bateau achetée à la salle des ventes mais plutôt le petit parchemin que contenait cette maquette dans le plus grand de ces mats.

Alanis m’apprend que les trois guildes de truands de la ville ont perdu leurs chefs et sont toutes aux mains maintenant de quelqu’un qui n’a pas à cœur l’argent et la prospérité mais plutôt ses propres intérêts.

Le JDR a ses raisons que les mortels ignorent
Dernière édition: il y a 4 mois 1 semaine par Kiki.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 mois 1 semaine - il y a 4 mois 1 semaine #948 par Kiki
Réponse de Kiki sur le sujet D&D 5 Rathshu Résumé de mission
Journal de Damaréon, Unité du Griffon

3ème de Cerveth : Enquête sur la concurrence

Mr Croft nous a demandé d’enquêter sur la personne qui a beaucoup surenchéri avec lui pour la maquette lors de la vente aux enchères hier ; un demi elfe à l’aire sérieux, richement habillé mais très sobre dans les couleurs avec une broche en électrum représentant une pieuvre.
A mon retour à la compagnie, je monte un groupe composé de Thiala et de Barash. Ils partent en direction de chez Mr Croft. Quelques minutes plus tard arrive à la compagnie Frug Thuren, Gatrash, Solvor et Rathoriel Flripth. Je les mets au parfum et les envoie retrouver et renforcer l’équipe partie juste avant.

Selon le groupe, en partant de chez Croft, ils ont commencé à être suivi mais pas moyen de trouver celui qui leurs filait le train. Ils ont découvert le nom de la concurrence ainsi que l’adresse d’où il réside, Mr Gunther Muller, demi elfe, habitant au 86 rue des prairies, dans un quartier bourgeois.
En arrivant chez Mr Muller, le groupe opta pour une approche sincère. A peine ont-ils évoqué la maquette de Croft qu’ils se sont fait attaqués de suite par des brigands depuis les toits. Ces voleurs semblaient être dirigés à priori par un lanceur de sort avec une robe sombre et un turban rouge.
Une fois les assaillants éliminés non sans mal, l’homme au turban rouge enfui, mes gars ont découvert sur les cadavres un kriss tatoué, ce qui est l’emblème d’une des 3 guildes de truand de la ville nommée Les Kriss. Aucun prisonnier n’avait pu être fait.

Gunther Muller est un des co-gérants d’une compagnie de pêche dans la Mer des Brumes à l’Est. Cette société s’appelle 3P pour Pêche Pieuvre Pourpre, le symbole de cette société est d’ailleurs une pieuvre en broche.
Mr Muller révéla bien des choses : il était lui aussi au courant des secrets que contenaient cette maquette ; ce parchemin dans la maquette mène à une caverne sous-marine non cartographié. Muller aussi veut explorer cette caverne sous-marine. Il était prêt à s’associer à Lave-Croft, le nom complet de Mr Croft.

A priori et selon les déductions de Muller, il y aurait trois parties dans cette chasse au trésor, Mr Croft, Mr Muller et un groupe surnommé les enturbannés par les nouveaux. Les deux premiers veulent explorer paisiblement, quant au dernier, nul ne sait s’ils veulent détruire ou posséder, mais ils sont prêts à éliminer la concurrence. (Note pour plus tard, considérer toute mission pour Mr Croft ou Mr Muller comme une mission dangereuse)

Faisant leur rapport à Mr Croft, ce dernier décida de se protéger et de prendre un contrat de protection avec nous. (Bien joué les gars et les filles.) Mr Croft accepta l’offre de Muller bien qu’il restait perplexe quant à ses réelles motivations.

Y a aussi Thiala qui m’a parlé qu’un des gérants de la salle de ventes des 3 couronnes a essayé de leur faire faire une sale besogne pour accepter de leur filer des infos. A voir ce qu’on fait avec ça, j’en parlerai à Malvin (le négociateur)


4ème de Cerveth

En cette journée, les crieurs publiques manquent de salive. Ce que tout le monde redoutait est finalement arrivé. La guilde, soi-disant la plus sûr et qui ressemble quasiment à une religion, a été victime d’un vol. La succursale de la Sainte Comète à Pôle a perdu plusieurs caisses de gemmes de pouvoir. Une première. Je crains un déchainement de pouvoir d’une faction quelle qu’elle soit.

Enquête pour Giovanni : le fiasco

Tout partait pour le mieux. Giovanni, propriétaire d’une boutique d’herboriste, est venu nous solliciter, il venait de se faire piller sa boutique. La guilde de la Longue Lance en charge de l’ordre public dans ce quartier a juste pris la déposition, des infos et sont repartis. Giovanni n’a pas confiance, il préfère embaucher des extérieurs et vu qu’il n’a pas les moyens pour une guilde d’enquêteur, il fait appel à nous. Bon, y a aussi une histoire avec mon père, comme quoi ils seraient bons amis. Personnellement, je ne l’ai jamais vu (Note pour plus tard, en parler à maman)

Voltige, Atala, Artémis et Akilaé étaient disponible. Durant leur enquête, ils ont découvert que tous les herboristes de la rue de l’herbe verte ont tous eu la même commande : 1000po d’herbes et d’huiles rares. Les boutiques déjà dévalisées, au nombre de 3, le jour avant le cambriolage, venaient tout juste de finir de préparer leur commande et une fois cambriolées, la page où se trouvait le nom et l’adresse du client avait été arrachée.

Une boutique, Nathaniel et Cie, terminait aujourd’hui la commande et avait encore la page contenant toutes les informations du client, un certain Mr Malefoi habitant au 44 rue du marais. L’herboriste se souvenait très bien de Mr Malefoi, humain, trentaine d’année, habillé avec une robe sombre et une gigantesque écharpe rouge fine. L’équipe se porta volontaire pour apporter le message informant que la commande était prête. Ils trouvèrent le lieu, postèrent la lettre et repartirent. (Je ne sais pas pourquoi ils n’ont pas poussé les recherches plus avant)

Et c’est là que ça a commencé à merder. Atala a négocié une mission avec Nathaniel pour défendre leur boutique cette nuit à un tarif DERISOIRE, 100po. (Trouver des missions, c’est très bien mais NE NEGOCIER PAS LES MISSIONS, proposez, prenez et laissez le négociateur négocier, c’est SON boulot)
La boutique se fait effectivement attaquer pendant la nuit. Ils se défendent, tuent 4 voleurs, en capturent 1, en laissent 1 filer, interrogent le captif : c’est un voleur des Diamants (l’une des 3 guildes de truands de Pôle) il obéit au ‘‘moine’’ (un des enturbannés), il devait récupérer un paquet et prendre ce qu’il voulait en plus. Sur ce, ils cherchent une patrouille de garde de nuit, ils leurs remettent le prisonnier, ils partent pour le logement de Malefoi qui a été complétement vidé. Juste une note sur une table est laissée ‘‘A la prochaine la Compagnie Poing d’Acier, Conseil : Eviter d’être sur notre chemin’’.
Terrifié par ce message, ils rentrent à la guilde. Et je les accueille avec une incompréhension totale quant à leur présence. Ils pensaient qu’une fois le combat fait, la boutique ne craignait plus rien… Or d’une part, la boutique est endommagée, porte crochetée, fenêtre cassée, d’autre part, y a un voleur qui a réussi à fuir… Nous sommes, tous les 5, retournés à la boutique. Elle était complétement vide, pas un cadavre, pas une herbe, pas une huile, pas une tisane, plus rien du tout.

Je les ai sermonnés. Demain ils partent d’office en soutien avec des plus expérimentés d’autres unités. On peut d’ores et déjà s’attendre à des retombées négatives sur notre popularité auprès des herboristes de la rue des herbes vertes. Je monterai une autre équipe demain afin de poursuivre l’enquête de Giovanni.
Malheureusement, je vais devoir rabâcher pendant quelques temps les règles de base :
-on ne fait pas du tort à la Compagnie Poing d’Acier par nos actions ou notre attitude.
-on ne négocie pas de contrat, on laisse ça au négociateur en informant le quartier général du besoin d’un client.
-on ne quitte pas son poste, peu importe la raison, dans des missions de surveillance, de protection ou de défense.

Le JDR a ses raisons que les mortels ignorent
Dernière édition: il y a 4 mois 1 semaine par Kiki.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 mois 1 semaine - il y a 4 mois 1 semaine #949 par Kiki
Réponse de Kiki sur le sujet D&D 5 Rathshu Résumé de mission
Journal de Damaréon, Unité du Griffon

Le 5 de Cerveth

J’ai envoyé comme prévu Atala, Voltige et Artémis bosser aujourd’hui avec des vétérans. Frère Théodore et moi avons eu un différent et une discussion animée. Il me trouve trop gentil, mais en tant que novice, elles ont le droit de faire des erreurs, le tout est d’en tirer les leçons et que ça ne se reproduit plus. J’ai chargé Alanis Valkyrie, Duhin, Amon, Thiala et Rhogai de reprendre l’enquête de Giovanni. Le constat était assez maigre :
-un prisonnier déjà interrogé qui ne sait pas grand-chose comme tout sous-fifre.
-le coupable semble être un certain Mr Malefoi, humain, la quarantaine, habillé avec une robe assez sombre et une écharpe fine, très longue et rouge. L’adresse du logement de Malefoi a complétement été vidé, sans autre indice que la mise en garde à notre encontre
-Malefoi est en relation avec les Diamants (l’une des trois guildes de truand de la ville de Pôle).
Le but : retrouver Malefoi, bonus : retrouver la commande de 1000po qu’a préparé Giovanni
Piste : prendre contact avec les Diamants.

Alanis a beaucoup aidé en ce sens. Pour faire court, ils sont allés voir le contact d’Alanis, qui les a envoyés auprès d’un membre de la direction de la guilde des Diamants à savoir le Maitre-Receleur.

Le Maitre-Receleur leur a appris les choses suivantes : Malefoi attaquera les 4 boutiques d’herboristes restantes en même temps la nuit du 6 de Cerveth, pendant le Toll Geal. Il sera accompagné de 4 équipes de 8 Diamants chacune ; une équipe pour chaque boutique ; plus le Moine, mais également des membres des Kriss. Les 4 équipes des Diamants s’occuperont de piller les boutiques. Les Kriss seront là afin de les défendre. Le Moine sera surement le dirigeant des attaques et Malefoi sera présent comme soutien magique.

Une bonne pêche aux infos aujourd’hui et ça nous laisse un peu de temps pour nous préparer. A la fin de la journée, j’attrape Artémis, Atala et Voltige pour les prévenir que demain soir elles devront arrêter Malefoi pendant un Toll Geal. Je leur conseille de bien se préparer et de privilégier des sorts de soin et des grosses armures. Bon, je ne suis pas cruel, je vais les confier à Valkin (vétéran de l’unité du Griffon, votre unité) afin qu’il les supervise et qu’il les protège. 

Le JDR a ses raisons que les mortels ignorent
Dernière édition: il y a 4 mois 1 semaine par Kiki.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 mois 1 semaine - il y a 4 mois 1 semaine #950 par Kiki
Réponse de Kiki sur le sujet D&D 5 Rathshu Résumé de mission
Journal de Damaréon, Unité du Griffon

Le 6 de Cerveth, la journée

Ce matin, un messager m’a fait parvenir une lettre. Pour résumer le sujet de la lettre signée par le noble Baron Rastalbor, il aurait des informations concernant la guilde des Turbans Rouges que nous surnommons les Enturbannés. J’ai demandé aux membres de l’unité griffon présent ce matin de m’accompagner aux cas où se soit un piège. L’équipe était composée de Barash, Duhin, Grunt, Barakas, Alvin et Rhogar.

Une sangdragon barde a commencé à nous suivre. Nous l’avons coincé, elle nous a conduit aux restes de son groupe composé d’un haut elfe clerc de Talos, d’une demi-orc paladin parjure du Noble Ordre des Cœur Radieux et d’un nain rodeur. Ce groupe me questionna moi personnellement au sujet de mon père qui a disparu depuis 3 ans déjà alors qui partait pour une expédition en me laissant les rênes de la guilde. Je commençais légèrement à chauffer quand ils ont commencé à menacer de s’en prendre à ma mère. Au final, ils nous ont attaqué sous prétexte de vouloir nous capturer pour avoir de meilleures réponses sous la torture que celle que nous leur donnions alors. Non sans mal, nous les avons vaincus. Mais quelque chose d’étrange s’est produit. J’ai moi-même tenté d’en assommer un afin d’avoir des réponses mais dès qu’ils tombaient inconscients, leurs âmes sortaient de leurs bouches et filaient se mettre dans le sac sans fond du clerc. Oui, clairement, de la nécromancie était à l’œuvre.
J’ai envoyé un message afin de rapatrier les corps jusqu’à la guilde. Notre cher Duhin parti avec les corps afin mener l’enquête auprès des membres de son temple.

Pour ceux restant avec moi, nous avons poursuivi notre route. Une fois arrivée à la somptueuse et gigantesque demeure du noble, le majordome nous guidant nous laissa traverser un gigantesque corridor. De dernière nous et dans le plus grand silence, un homme habillé avec des habits de cuir moulant, avec un cache nez et une capuche en cuir ainsi qu’une paire de lunettes lui cachant les yeux nous surpris. Impossible de savoir de quelle race il était.
Il se présenta comme celui qui nous avait invité à la rencontre. Il se nomma ‘‘Grand Maitre’’ parce que c’est ce qu’il est soi-disant, le grand maitre des Masques, les Masques étant la troisième guilde de truand de Pôle, spécialisé dans l’espionnage, la politique et l’assassinat. Il nous a confirmé que les Masques ne sont pas tombés et ne tomberaient pas. Selon lui, les Kriss et les Diamants doivent redevenir indépendant, afin de générer du profit et faire fonctionner correctement le commerce local. Actuellement, les Diamants sont devenus violent et ne génèrent quasiment plus aucun profit ; les Kriss sont devenus improductif au vu de leurs actions sans bénéfice aucun. Il a prédit une vague de misère au sein de Pôle au vu de l’inactivité lucrativement parlant des deux guildes.  Les Turbans Rouges sont en train de vider les réserves des trésoreries des deux guildes mais également ils sont en train de sacrifier les membres de ces deux guildes de truands dans des missions suicides mal préparées pour n’avoir aucun profit au final. Il nous a demandé si nous voulions nous charger de ces Turbans Rouges. Il va, par divers moyens, faire en sorte que nous ayons plus de contrat où les Turbans Rouges sont impliqués. Il m’a confirmé que je serai libre de fixer mes tarifs comme d’habitude. J’ai accepté. Il nous a vaguement parlé d’un futur problème avec des orfèvres qui ont des commandes de clés en argent d’une valeur chacune de 500po. Il a aussi affirmé que le vol des gemmes de pouvoir à la Sainte Comète était du fait des Turbans Rouges.

Nous sommes revenus à la guilde, Duhin me stipula que tout était réglé avec le problème de nécromancie.
Concernant cette entrevue, comment dire, j’ai senti que j’avais le choix, c’était une information maquillée en demande. Mais plus encore je le vois comme si c’était une faveur qu’il nous avait fait de nous informer avant qu’une guerre éclate entre nous et les Turbans Rouges ou une sécurisation dans le fait que le Grand Maitre des Masques est derrière pour tirer les ficelles. Ce Grand Maitre sait beaucoup de chose et manipule encore plus de chose, un personnage qu’il ne faut pas se mettre à dos.

A TOUS, soyez encore plus prudent à partir de maintenant, nous allons affronter de plus en plus les Turbans Rouges. Il viendra un moment où les Enturbannés vont eux aussi nous prendre en grippe et ça sera la guerre totale entre nos deux guildes. Nous avons le privilège d’être prévenu avant, afin de nous préparer, alors soyons prêt, soyez prêt et soyez prudent. 

Le JDR a ses raisons que les mortels ignorent
Dernière édition: il y a 4 mois 1 semaine par Kiki.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 mois 1 semaine - il y a 4 mois 1 semaine #951 par Kiki
Réponse de Kiki sur le sujet D&D 5 Rathshu Résumé de mission
Journal de Damaréon, unité Griffon

La nuit du 6 de Cerveth et le 7 de Cerveth

La nuit fût mouvementé et le bilan est un peu maigre et en demi-teinte.

Voltige et Artemis devait réparer leur erreur de la dernière fois pour terminer la mission pour Giovanni. Le but de la mission : retrouver Malefoi, que tout semble désigner comme coupable, l'arrêter et récupérer les fournitures volées dans la boutique de Giovanni.
Pour cette tâche, les deux paladins se sont portés volontaires, Barash et Amon. Alanis a tenu à être de la partie.
Ne voulant pas les envoyer à une mort certaine, je leur ai adjoint Valkin (vétéran de l'unité griffon) afin qu'il joue un rôle de protecteur et de garde-fou. Les soirs de Toll Geal sont toujours dangereux.

Pendant cette nuit, j'ai moi-même pu entendre les dinosaures passés dans les rues, criant et chassant les pauvres fous errants dehors.
Pour l'équipe, tout ne se passa pas au mieux. En plus des dinosaures, ils ont croisé des Yuan-ti, beaucoup de Yuan-ti.

Ils ont tenté de neutraliser Malefoi sans le tuer. Mais alors que Malefoi devait sombrer dans l'inconscience fasse à un coup décisif, il s'est embrasé spontanément, s'auto-consumant, ne laissant qu'un tas de cendre et ses objets magiques. L'un des objets magiques était un sac sans fond qui contenait 3 paquets, chacun marqué du nom de Malefoi. C'était les paquets précédemment volés aux premières boutiques dont celle de Giovanni. Cela permet à l'équipe de terminer la mission dans sa quasi-totalité à savoir : arrêter le coupable (le tas de cendre) et retrouver les articles volés (en parti, le paquet d'une valeur de 1000po, c'est déjà bien). Anecdotiquement, Malefoi laissa aussi un grimoire qui n'a pas encore été déchiffré ainsi que des gemmes de pouvoir (ce qui tente à confirmer que les Turbans Rouges volent ou ont volé la Guilde de la Sainte Comète)

Les membres de la Croix Doré qui protégeaient les 4 herboristeries sont mort en les protégeant, soit 8 membres de la Croix Doré morts, les boutiques se faisant quand même piller. Une fois les ''festivités'' terminées au petit matin, le groupe retrouva les 4 sacs de rapine des voleurs contenant les butins pris dans les herboristeries pendant la nuit, les voleurs ayant été quasiment décimés à cause du Toll Geal.

Ça, c'était pour les bonnes nouvelles. Commençons les mauvaises.

Il y a eu une perte pendant l'opération. Artémis est morte à cause d'une boule de feu. De son cadavre, il nous a été ramené que sa tête carbonisée. Cela rend impossible un rappel à la vie. Il faut une résurrection dans ces cas-là et c'est très très cher. J'amènerai son reste de dépouille à sa famille dans la journée.

Lors du débriefing et selon certains de ces coéquipiers, Voltige a encore merdé pendant la mission. Certains l'accusent d'être sorti trop tôt, sans attendre le signal précédemment établi par le groupe, ce qui aurait entrainé la mort d'Artémis ; d'autre part elle aurait profané la dépouille d'Artémis compliquant le rappel à la vie de la défunte aasimar. Pour sa défense, Voltige a fait appel à un malentendu pour le signal d'entrée en action et à une ignorance magique concernant la profanation de la dépouille. À tous : note pour plus tard, toujours demander à ceux qui s'y connaissent en magie qu'est-ce qu'il est possible de faire suivant la situation. Repose en paix Artémis. (Par contre je me pose de sérieuses questions concernant les potentiels troubles psychologiques de Voltige, décapiter un de ses ennemis passent encore selon la culture, mais décapiter un de ses camarades tombés au combat... J'aurai aimé discuter de ça avec elle.)

J'ai chargé Voltige de rendre les 8 badges à la guilde de la Croix Doré. Étant moins belliqueuse qu'Amon, cela évitera un futur conflit avec la Croix Doré. (Ce dont nous nous passerons bien)
Amon s'est porté volontaire pour rapporter les sacs de marchandises aux herboristes.
Les autres sont allés faire identifier les objets magiques à notre mage de guilde.

Une fois l'équipe dispersé et affairé, Valkin m'a fait son rapport. Voltige est bien sorti sans attendre le signal. Cependant de son point de vue, il conclut que c'est le manque d'expérience qui a tué Artémis : quand il y a des ennemis qui lancent des boules de feu, on ne reste pas groupé. Sur ces révélations, Valkin, triste d'avoir échoué à protéger l'ensemble du groupe, a décidé de partir en vacances, voyager, voir du pays, histoire de changer d'air, afin d'accuser et de digérer ce coup sans négliger son travail à la compagnie. Ça lui arrive de temps en temps, je ne m'en fais pas pour lui, il reviendra dans quelques mois.

Je n'ai pas recroisé Voltige aujourd'hui. Cependant, quand je suis rentré après avoir restitué le reste d'Artémis à sa famille, j'ai trouvé dans un insigne du Poing d'Acier et le grade de sergent de Voltige sur le comptoir. Cela ne veut dire qu'une chose, la courageuse Voltige nous quitte. J'aurai aimé discuter avec elle avant son départ. Bon vent à toi.

Amon est venu faire son rapport après avoir restituer les fournitures aux herboristes. Tous furent très contents et ils nous feront bonne publicité. Il n'a pas pu s'empêcher de ridiculiser un membre de la Croix Doré qu'il a croisé dans une des herboristeries.

Un autre départ dans cette journée du 7 de Cerveth. Le mage qui identifiait les objets magiques m'a annoncé son départ. Il part dans une autre guilde pour un meilleur salaire. Comme il me l'a expliqué, il aura un fix et touchera une commission à chaque identification directement des gens qui le sollicitent. Je comprends son choix vu que nous ne fonctionnons pas comme ça. Bon vent à lui également.

Pour résumé, une mort, une absence temporaire, deux départs, pour une mission réussie et une réputation lavée. Maigre bilan.
Les membres suivant doivent venir chercher leur participation de 50po à la mission Giovanni :
-Thiala [Jean Yves]
-Atala [Richard]
-Rhaare [Olivier]
-Duhin [Jean Phillippe]

À partir d'aujourd'hui, vous devrez identifier vos objets magiques par un mage dans une boutique magique ou à l'Académie des Sages ou faire appel à un mage que vous connaissez pour qu'il vous fasse un prix.
Voici les tarifs en vigueur, 45po auprès de notre partenaire le Bazar Bizarre, 75po auprès des magasins dans les quartiers riches, 50po en règle générale.

Pour rappel, la Compagnie Poing d'Acier a des partenariats avec certaines boutiques au niveau de la revente :
-une boutique d'arme, L'infaillible
-une boutique spécialisé dans les armures et protections de tout genre : L'inaltérable
-une quincaillerie : Donjon facile
-une boutique d'objets magiques : Bazard Bizarre
En temps normal, revendre des objets en bonne état et non magique se fait à 25% de leur valeur. Dans ces boutiques là, vous pouvez espérer en avoir pour 50% de leur valeur.
La valeur des objets magiques ne peut pas être diminuer ni à l'achat, ni à la vente (à 50po près), pareil pour les œuvres d'art et les pierres précieuses.
N'importe quelle boutique n'est pas obligé d'accepter les biens que vous avez à vendre. Les boutiques partenaires, par leurs contrats avec la Compagnie Poing d'Acier, vous les acceptent obligatoirement.

Le JDR a ses raisons que les mortels ignorent
Dernière édition: il y a 4 mois 1 semaine par Kiki.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 mois 1 semaine - il y a 4 mois 1 semaine #952 par Kiki
Réponse de Kiki sur le sujet D&D 5 Rathshu Résumé de mission
Journal de Damaréon, unité Griffon

Le 10 de Cerveth

Depuis la mort de Malefoi, Thiala a étudié son grimoire, elle y trouva un sort de niveau 6 qui a besoin comme composant 10000 po d'huiles et d'herbes rares. Ce sort consiste à transformer le sang et toutes les sécrétions d'un sujet en acide de manière définitive.

En ce matin du 10 de Cerveth, comme nous l'avait annoncé le maître de la guilde des Masques, un orfèvre nain, Guthdraor Rocbronze, est venu pour que l'on enquête sur le cambriolage de sa boutique. Dans toute sa boutique n'a été volé que deux choses ; la commande de 10 clés en argent d'une valeur chacune de 500po pour Mr Théodosius Décentus, un gnome avec un turban rouge ; ainsi que la trésorerie, d'une valeur approximative de 15000po, contenue dans le coffre-fort. Le coffre-fort semble avoir été attaqué et ouvert à la hache, une hache en adamantium manié par quelqu'un de très puissant.
Théodosius Décentus a comme adresse le 41 rue des marais. C'est dans le même demi plan où se trouvait le point de chute pour les vols d'herbes et de d'huiles rares. D'autres orfèvres ont été cambriolé et tous de la même manière et ils avaient tous la même commande des 10 clés en argent.

Une fois dans le 41 rue des marais, l'équipe se fit attaquer par une créature inconnue. Dans une des pièces, une machine finement ouvragée invoquait ces créatures à partir de gemme de pouvoir programmée.
Puis ils ont questionné plus ou moins brutalement un enfant qui jouait dans le coin. Ainsi ils ont appris que quelqu'un en turban rouge venait relever le courrier tous les matins à cette adresse. Mais que personne n'y vivait.

Ils sont revenus lendemain matin très tôt. Ils sont tombés sur le turban rouge qui arrivait. Une fois proche du coma, l'homme au turban rouge s'embrasa. Barash, courageusement, tenta de prendre la sacoche du turban rouge, non sans dommage. Le turban rouge s'auto-consuma jusqu'à être qu'un tas de cendre. Ils trouvèrent dans la sacoche un carnet écris dans une langue bizarre. Thiala s'engagea à traduire ce carnet.

Le JDR a ses raisons que les mortels ignorent
Dernière édition: il y a 4 mois 1 semaine par Kiki.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.